Recherche de Programmes
Nous avons trouvé 0 résultats. Voir les résultats
Résultat de votre recherche

Investir en cas d’expatriation avec une SCPI

Posté par Admin le janvier 15, 2022
0

Si vous avez du mal à supporter et à gérer les locations au quotidien, une autre solution efficace et nettement plus simple s’offre à vous : investir dans une ou plusieurs SCPI, l’acronyme pour Société Civile de Placement Immobilier.

Cette forme de société spécialisée dans le patrimoine immobilier va rassembler les différents fonds afin d’administrer tous les biens immobiliers qu’elle possède, avant de reverser les loyers aux sociétaires. C’est une vraie force et atout de ce type de société civile, d’autant plus si vous vous trouvez dans le cas de l’éloignement géographique par rapport à votre appartement ou maison. C’est forcément le cas si vous êtes expatrié/e.

Tout comme pour les sociétés commerciales qui proposent, en fonction des objectifs, du nombre d’actionnaires ou d’associés et d’autres critères, il existe plusieurs modèles de SCPI. Ceux-ci sont plutôt axés sur l’administration des immeubles suivant leur destination : bureaux, commerces, logements.

Selon que vous souhaitez réaliser une optimisation fiscale ou obtenir du rendement locatif pour assurer un complément de pension de retraite ou encore aider vos enfants étudiants, il conviendra de choisir la bonne forme juridique.

Les avantages de la SCPI

Administrer un parc immobilier au jour le jour est chronophage et énergivore. Bien sûr, il existe des solutions pour déléguer telle ou telle prérogative à des prestataires spécialisés, mais avec la SCPI, vous pouvez tout bonnement échapper à tout cela, et voilà les avantages :

  • avec les autres sociétaires, vous pouvez répartir le risque de vacance des biens sur l’ensemble des immeubles considérés
  • vous pouvez réaliser un retour d’investissement de l’ordre de 4,5 à 5% annuellement
  • en multipliant les biens immobiliers dans le portefeuille de la société qui, en général, gère plus d’un millier, vous répartissez les risques mais aussi les gains
  • vous ne vous encombrez plus avec les soucis du quotidien, surtout si votre bien immobilier est situé à l’étranger

Pour illustrer cette rentabilité, prenons un exemple. Si vous choisissez d’investir une somme de 150 000 euros, en empruntant 90% de la somme au taux de 2,1% avec une assurance décès sur quinze ans, les mensualités s’élèveront à 890 euros approximativement. Avec des loyers mensuels de 620 euros par exemple, il faudra donc payer la différence de 270 euros tous les mois. L’idée est qu’au bout de quinze ans vous n’aurez effectivement payé que 63 600 euros (soit le montant de tous vos loyers mensuels additionnés des 15 000 euros représentant les 10% d’avance au départ) alors que votre appartement vaudra certainement 175 000 euros. Ceci en choisissant une fourchette basse de seulement 1% de croissance par an.

Vous aurez ainsi obtenu un effet levier de plus de 250% entre l’épargne consentie pendant quinze ans, et le capital réalisé à la fin des mensualités. Alors, qui dit mieux ?

Enfin, n’oubliez pas que cette vérité séculaire demeure valable : investir dans la pierre vous soustrait à la volatilité des marchés boursiers. Cette stabilité et cette durabilité font le succès des SCPI parmi les investisseurs immobiliers.

Alors, pourquoi pas vous ?

Les désavantages de la SCPI

Tout est affaire d’équilibre dans la vie, y compris la vie économique : ce qui est simple d’un côté de la médaille, l’est un peu moins dans son revers.

Ainsi en France il faudra vous acquitter d’impôts sur le revenu foncier au titre de votre participation dans une ou plusieurs SCPI. En tant qu’expatrié et donc non-résident dans le pays en question, le taux minimum sera de 20% d’imposition et l’assiette considérée sera la tranche marginale additionnée de la Contribution Sociale Généralisée (CSG). Ensuite s’appliquera un barème progressif, auquel il faudra ajouter 15,5% de charges sociales obligatoires.

Si vous avez souscrit un emprunt bancaire pour financer votre bien immobilier, il sera tout à fait possible d’en déduire les intérêts de la taxe foncière. Il en sera de même pour toutes les dépenses relatives à l’entretien ou à la rénovation des immeubles considérés et dont la SCPI est propriétaire. De cette façon, le revenu imposable en sera d’autant diminué.

En conclusion :

La SCPI est une forme juridique à considérer pour votre futur investissement immobilier à l’étranger. Elle peut vous permettre de concrétiser des revenus réguliers pour les études de vos enfants ou pour vous aider financièrement dans vos vieux jours. Et ceci, tout en faisant grandir votre patrimoine immobilier dans un monde en plein changement !

Alors n’hésitez pas à étudier cette possibilité pour investir à Dubaï !

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

×
Promotion Notre agent répondra à toutes vos questions.

Nous Contacter

Merci pour votre demande, nous vous rappellerons dans les 48h ! À très vite.

Optionnellement, vous pouvez compléter votre dossier afin de fournir plus d'informations si le bien recherché.

Merci d'avoir complété votre dossier.

Nous contacter

Comparer les annonces